accueil

97623547Fusion Savoie Haute-Savoie :97623547
exigeons d’être consultés !

 

Hervé Gaymard avance masqué sur la question de la fusion qu’il propose entre les deux départements de Savoie et Haute Savoie. Cinq éléments sont à prendre en compte : ce que fait le gouvernement, ce que veut Hervé Gaymard, ce qu’est la mutualisation des moyens, ce qu’est la proximité, ce qu’exige la démocratie.

Ce que fait le gouvernement. En agrandissant les Régions d’une façon arbitraire, en forçant communes et communautés de communes à des regroupements parfois invraisemblables, le gouvernement s’enfonce dans la logique ultralibérale qui imprègne toute la construction européenne. Il s’agit de créer de grandes structures concurrentielles entre elles comme le souhaite le patronat, il s’agit de rendre impossible tout contrôle citoyen sur les gestions territoriales.

Ce que veut Hervé Gaymard. Hervé Gaymard partage pour l’essentiel les objectifs de cette politique. Il a obtenu (sans aucun problème) de la commission parlementaire consacrée au sujet qu’elle supprime la nécessité de recourir à un référendum avant de fusionner deux départements. Ce qui lui permet maintenant d’avancer dans son projet en disant : la loi n’impose plus le recours au référendum. Son idée de fusion est liée à l’existence du tourisme hivernal de luxe dans les deux départements, et à la demande des investisseurs touristiques de ne plus être freinés par quelque code social que ce soit. Les Savoisiens s’engouffrent évidemment dans la brèche.

Ce qu’est la mutualisation des moyens. Sous ce vocable (en apparence de bon sens) se cache une politique d’austérité drastique. On regroupe les services de plusieurs collectivités territoriales pour supprimer « les doublons », c’est-à-dire pour diminuer le nombre des personnels et donc amoindrir le service rendu aux populations. La fusion Savoie Haute-Savoie est porteuse d’une hyper mutualisation.

Ce qu’est la proximité. La proximité est d’abord le contraire de l’éloignement. Et quand on regroupe deux départements, on éloigne les citoyens des centres de décisions. Mais le regroupement diminue aussi le nombre des élus. Les populations sont ainsi moins représentées (ce sera particulièrement vrai pour la Savoie, moins peuplée que la Haute-Savoie). Et la diminution du nombre des élus est « compensée » par la montée en puissance des cadres « techniques » de catégorie A moins soumis aux exigences populaires que les élus.

Ce qu’exige la démocratie. Même si Hervé Gaymard a facilement obtenu des élus de droite et du PS que le recours à un référendum soit supprimé, nous n’acceptons pas que la fusion Savoie Haute-Savoie se fasse sans un grand débat public contradictoire et sans consultation de la population. C’est pourquoi nous appelons tous nos lecteurs à signer et à faire signer, à faire passer dans les réseaux (et à renvoyer au journal) la pétition ci-dessous :

Nous exigeons un grand débat public contradictoire sur le projet de fusion entre la Savoie et la Haute-Savoie,

nous exigeons d’être ensuite consultés sur ce projet par référendum !